Cianjur, l’Indonésie loin des touristes

Nous voici donc en Indonésie ! Jakarta n’était pas sur notre programme et c’est donc tout naturellement que nous avons continué notre route dès le lendemain de notre atterissage. Notre premier stop nous a amenés au centre-ouest de Java, dans une ville nommée Cianjur. Nous y avons passé deux nuits. Mais pourquoi Cianjur ? En effet, ce n’est pas la première ville à laquelle on pense lorsqu’on évoque l’indonesie, mais c’est là que se trouve la « Chill out Guesthouse », tenue par Yudhi. On vous explique un peu pourquoi on a tenu à y aller.


Le concept de la « Chillout Guesthouse »
Découvrir un pays, sa culture, ses spécialités, en sortant des sentiers battus. Facile à dire, difficile à faire ! Et pour cause, tout le monde ne parle pas anglais en Indonésie, surtout dans les villes non touristiques ! En partant de là, c’est difficile de trouver des renseignements, des logements, à manger etc… Yudhi, sa famille et toute l’équipe de la « Chillout Guesthouse » sont là pour ça. Dans la ville de Cianjur, au milieu de Java ouest, on y trouve sa Guesthouse. L’idée est de faire découvrir l’indonesie des indonésiens aux touristes étrangers. C’est donc une immersion totale dans la vie des locaux qui peut parfois bien surprendre de notre point de vue occidental.

Nous avons tenu à y aller, parce que c’était l’occasion pour nous de découvrir la vraie vie des indonésiens. Et on a été servis. Yudhi et son équipe sont là pour répondre à toutes vos questions et vous faire découvrir la vie des habitants de Cianjur.

La ville de Cianjur

Ville de plus d’ 1,5 millions d’habitants. Le guide Lonely planet laisse penser qu’il s’agit d’un petit village, mais non ! Cest une ville qui donne l’impression d’avoir été construite autour de la route principale. Route d’ailleurs parfois défoncée avec souvent de gros bouchons. Tout comme à Jakarta, vous réaliserez vite que le code de la route là-bas semble se limiter au feu rouge et vert. Beaucoup de gens sont fermiers ou travaillent à l’usine Nike qui y est implantée.

Les activités proposées par la Guesthouse

C’est donc dans la ville de Cianjur et ses environs verdoyants que se déroulent les différentes activités proposées par l’équipe de Yudhi. Parmi ces activités authentiques vous trouverez des balades, randonnées, visites guidées et informatives, cours de cuisine indonésienne, apprendre à cultiver du riz et bien d’autres ! Il y en a pour tous les goûts. 

Notre expérience

Nous sommes arrivés le Mercredi 10 mai en début d’après midi. Après avoir bu un bon thé glacé et mangé un bon repas, Yudhi nous a proposé d’aller visiter le village flottant sur un lac près de Cianjur. Contrairement à ce que dit le Lonely Planet, la première activité n’est pas gratuite ! Cette activité coûte 150 000 IDR (environ 10€) par personne. C’est Anthony qui a été notre guide. Après environ 1h de trajet entrecoupé de petites pauses pour nous parler de la culture du riz et nous laisser prendre quelques photos, nous sommes arrivés au village flottant. Il ne s’agit pas vraiment d’un village avec des habitations dans lesquelles les gens vivent tous les jours, mais plutôt des retraites dans lesquelles les gens se sont fait une deuxième petite maison et qu’ils utilisent pour pêcher. Nous sommes montés sur une des embarcations dont les villageois se servent pour rejoindre leurs habitations et avons fait un tour sur le lac. L’eau calme, l’air frais, et la vue des montagnes au loin rendent ce moment vraiment sympa.

Ensuite, nous nous sommes arrêtés dans une des maisons et avons eu la surprise de pouvoir se faire faire une pédicure par des poissons !

Lorsque nous sommes rentrés nous avions juste à mettre les pieds sous la table et à nous délecter de tous les différents plats proposés.

Le lendemain nous avons choisi de faire l’activité de la randonnée dans le village rural et remonter jusqu’à la cascade qui amène l’eau dans les rizières. Prévoyez de débourser 175 000 IDR pour cette activité (environ 12 €) par personne.

Le départ est donné à 9h et le retour est prévu pour 16h. Pour cette activité cest Ryan qui a été notre guide. Après 1h de route dans un petit « bus » nous étions arrivés en bas des collines, prêts à démarrer la petite randonnée.
Nous avons traversé plusieurs champs de riz avec des paysages dignes de cartes postales avant de faire une pause dans la maison d’un habitant du village. On nous y a servi du thé et un petit en cas : des boulettes de poisson frites avec de la sauce piquante. C’était très bon !

Tout le long de la route, vous verrez des enfants glousser, vous dévisager comme si vous veniez d’une autre planète. Ne vous inquiétez pas, c’est normal, ils ne sont pas habitués à voir des touristes blancs. Certains demanderont même à prendre des photos ou à se faire photographier !

Nous nous sommes ensuite mis en route pour la cascade. Pour la trouver, il faut passer dans la jungle, prévoyez donc de l’anti moustiques. Le chemin peut être un peu glissant, un peu vertigineux par endroits, mais la vue qu’il offre en vaut largement la peine.

La cascade est une véritable récompense après une randonnée sous cette chaleur étouffante. Et s’y baigner pour s’y 

rafraîchir est tout simplement paradisiaque.

Après la baignade, il est temps d’aller manger ! Et pour ça, retour dans la maison du village que nous avions quitté auparavant. Nos hôtes nous ont préparé plusieurs mets délicieux et on ne peut plus authentiques. Se restaurant dans cette petite maisonnette dans les rizières indonésiennes n’est pas forcément rassurant pour nos petits intestins d’occidentaux, mais on a mangé et on va bien. 😉

Il est ensuite temps de rentrer. Le petit bus attend en bas du village et nous arrivons au Homestay un peu après 16h

Yudhi propose un service (presque) tout inclus, pour 225 000 IDR par personne (environ 15 €), c’est-à-dire une chambre privée avec salles de bain communes ainsi que 3 repas par jour. Les activités ne sont pas incluses, contrairement à ce qui est écrit dans le Lonely Planet (comptez 150 000 – 175 000 IDR).

Logements

La maison de Yudhi et de sa famille est grande et comporte plusieurs chambres avec moustiquaire. Il y a aussi plusieurs chambres dans les bâtiments extérieurs. La plupart des chambres sont équipées de moustiquaires. Vérifiez l’état et demander gentiment une autre chambre si cela ne vous convient pas. Aucun problème pour Yudhi. D’autres chambres ne possèdent pas de moustiquaires. Mais ce sont là les seuls points négatifs. Vous pouvez fermer les chambres à clef si vous le souhaitez. Pour ce qui est des sanitaires, c’est en commun avec les autres chambres. Il y a au total trois salles de bain/toilettes. Habituez vous d’ailleurs à ne pas avoir vraiment de douche, mais plutôt une salle de bain avec toilettes, lavabo, pommeau de douche, mais pas de bac de douche. Ne vous inquiétez pas, c’est plutôt courant en Indonésie.

Les nuits sont calmes, la ville se repose…. jusqu’à quatre heures du matin environ, lorsque le muezzin de la mosquée la plus proche commence l’appel à la prière, ce qui dure une bonne demi heure. Munissez vous donc de boules quies !

Les repas

Tous les repas sont compris (petit déjeuner, déjeuner, dîner). Tout est vraiment succulent, varié, authentique et préparé sur place par la famille. Tout est bon, même pour nos estomacs fragiles. Il ne faut pas avoir peur de boire des boissons avec des glaçons. Par contre, il faut faire attention aux sauces parfois très « spicy ».

Aller/partir de Cianjur.

Pour venir à Cianjur depuis Jakarta, contactez simplement Yudhi. Pour 150 000 IDR (environ 10€ ) un van de 7 places vient vous récupérer à votre hébergement. Seul hic : on ne met que 3 heures pour aller de Jakarta à Cianjur, mais il vous faudra au moins la même durée pour sortir de Jakarta puisque le van ira récupérer d’autres personnes qui veulent aller à Cianjur, le tout dans les bouchons matinaux puisque le bus passe vous chercher vers 7h. Vous pouvez opter pour l’option transport en commun, qui sera moins chère (environ 50 000 IDR, si on ne vous fait pas le prix spécial blanc, sinon comptez plutôt 80 000 IDR).

Pour repartir, c’est un peu plus compliqué. La ville de Cianjur se trouve à environ 3h de Bandung, la prochaine grande ville. Un bus y va toutes les 30 minutes, mais les horaires de passages sont plus ou moins aléatoires à cause des bouchons dans Cianjur… De Bandung vous pouvez ensuite par exemple prendre un train direct pour Jogjiakarta. Le prix tourne autour de 100 000 – 150 000 IDR dans nos souvenirs, mais n’hésitez pas à demander confirmation à Yudhi, il sera ravi de vous aider. Pour notre part, nous avions décidé que notre prochain arrêt serait dans le sud, à Batu Karas plus précisément. La solution la plus simple (plus chère aussi…) était de prendre un « taxi ». Nous avons partagé les coûts avec deux autre voyageurs qui voulaient aussi partir pour Batu Karas et nous avons chacun payé 400 000 IDR (approx 26€) pour un trajet de 7 heures de porte à porte puisque le « taxi » nous a déposés devant notre homestay à Batu Karas. C’est très cher pour l’Indonésie, il y a des options plus économiques (prendre un bus jusqu’à Bandung, un train jusqu’à Bogor, un bus jusqu’à Pangandaran, un bus jusqu’à Cijulang, taxi jusqu’à Batu Karas) mais aussi sensiblement plus longues. À vous de voir. 😃

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s